Accueil Actualité Médias Assassinat de Martinez Zogo : Vers la libération d’Amougou Belinga et Eko...

Assassinat de Martinez Zogo : Vers la libération d’Amougou Belinga et Eko Eko.

0
25
témoins

L’ancien directeur général de la Dgre et l’homme d’affaire  actuellement hors d’accusation dans la procédure liée à l’enquête sur l’assassinat du journaliste Martinez Zogo.

Nouveau rebondissement dans la procédure liée à l’assassinat du journaliste, lanceur d’alertes et animateur radio, Martinez Zogo. Après de nouvelles auditions, menées par le juge Ndzie Pierrot, l’homme d’affaires Jean Pierre Amougou Belinga et l’ancien directeur de la Direction générale de la recherche extérieure (Dgre), Maxime Eko Eko pourraient  être libérés dans les  prochains jours.

Bruno Bidjang

 

Lire aussi: Bruno Bidjang écroué à la prison de Kondengui

 

 

L’ancien directeur général de la Dgre et l’homme d’affaire présumés coupables, dès l’entame de la procédure liée à l’assassinat du journaliste, lanceur d’alertes et animateur, Martinez Zogo, ont été disculpés par certains de leurs coaccusés dans cette affaire. L’ancien directeur de la Direction générale de la recherche extérieure, Maxime Eko Eko a été, dès l’entame de la procédure, accusé d’avoir couvert l’opération ayant conduit à l’enlèvement puis l’exécution de Martinez Zogo.

Des sources proches du Tribunal militaire de Yaoundé indiquent par contre que le lieutenant-colonel Danwe, ancien directeur des opérations de la Dgre et Martin Savom, maire de la commune de Bibey ont été inculpés pour complicité d’assassinat.

Cameroun: Rhapsodie pour nos journalistes persécutés

 

Lire aussi : Cameroun: Rhapsodie pour nos journalistes persécutés

 

 

Les mêmes sources soulignent que les présumés Clément Ebo’o, Oumarou Godje et Danwa Bosco “sont formellement inculpés pour assassinat dans l’affaire Martinez Zogo.”

La relaxe annoncée de l’homme d’affaires Martinez Zogo vient conforter la décision prise par le juge Sikati II, il y a quelques temps. Selon des indiscrétions, “une haute personnalité de la République a été cité dans l’affaire.”

 

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici