Accueil Actualité Politique Échéances électorales : la société civile interpelle Paul Biya

Échéances électorales : la société civile interpelle Paul Biya

0
5

Une nouvelle pétition a été adressée au chef de l’Etat le 02 avril 2024. Philippe Nanga et ses partenaires interpellent le Président de la République Paul Biya  d’abord, sur la nécessité d’instruire l’audit du fichier électoral national afin de déceler d’où viendraient les éventuelles anomalies car il est incompréhensible qu’au 31 décembre 2018, Elecam publie 6.667.754 personnes inscrites et que le 10 janvier 2024, le nombre de personnes inscrites soit de 7.361.875, soit une augmentation de 694.121 nouvelles personnes inscrites durant cinq (5) ans, alors même que des partis politiques se déploient chaque semaine sur le terrain afin d’amener Elecam à sortir son matériel et son personnel pour inscrire les citoyens sur les listes électorales.

Une situation qui selon l’Ong « Un Monde Avenir » et ses partenaires, a besoin d’être clarifiée, pour le bien de tous les acteurs du processus électoral.  Le deuxième motif d’interpellation du chef de l’Etat Paul Biya  a trait au système électoral qui selon la société civile et bon nombre de partis qui se veulent sérieux, comporte de nombreuses zones d’ombre favorables aux contestations post et même pré-électorales. Le courrier rappelle pour preuve, que l’élection présidentielle de 2018 et les élections couplées législatives et municipales de 2020, se sont soldées à chaque fois par de vives contestations de la part des candidats et partis politiques qui dénonçaient les imperfections du système électoral.

 

Lire aussi : Fraudes lors des inscriptions sur les listes électorales: Maurice Kamto tance Election’s cameroon

 

 

Philippe Nanga et ses partenaires invitent Paul Biya d’instruire en toute urgence une réforme du système électoral en vue des élections sécurisées, libres et transparentes, « des élections encadrées par des lois consensuelles, pour la préservation de la paix sociale dans notre pays ». Pour terminer, le Coordonnateur de « Un Monde Avenir » et ses partenaires se disent disposés à contribuer auprès des autorités compétentes et « toutes les sensibilités politiques existantes », pour le succès d’une telle initiative.

Rdpc

 

Lire aussi : Rdpc Mayo Kani Ouest : vers une démission en cascade de plus de 10.000 militants

 

L’initiative citoyenne rappelle qu’au courant de la précédente opération de collecte et de mobilisation des voix qui s’est déroulée du 14 février au 05 mars derniers, plus de 5053 citoyens camerounais ont apposé leurs signatures pour une réforme du système électoral. La signature de la pétition se poursuivant d’ailleurs, ce sont plus 500 nouveaux signataires qui ont depuis été recensés, pour le même objectif.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici