Accueil Actualité International L'”avantage militaire” d’Israël au cœur du voyage américain de son ministre de...

L'”avantage militaire” d’Israël au cœur du voyage américain de son ministre de la Défense

0
1
L'

Le ministre israélien de la Défense, Yoav Gallant, a indiqué dimanche que sa visite à Washington serait notamment consacrée au maintien de “l’avantage militaire” d’Israël au Proche-Orient, sur fond de guerre à Gaza.

“Au cours de ma visite, je me concentrerai sur la préservation de l’avantage militaire qualitatif d’Israël, et sur les moyens de parvenir à nos objectifs communs: la victoire sur le Hamas et le retour des otages” retenus à Gaza depuis l’attaque du 7 octobre, a déclaré le ministre sur le tarmac de l’aéroport, avant de décoller pour la capitale américaine.

"Le feu de l'enfer" dans le quartier du grand hôpital de Gaza

 

A lire: “Le feu de l’enfer” dans le quartier du grand hôpital de Gaza

 

 

Cette visite visera “à préserver l’avantage militaire qualitatif de l’Etat d’Israël, notre capacité à obtenir” certains dispositifs d’armement, a-t-il dit. Elle portera aussi sur le maintien des “liens essentiels avec les Etats-Unis, et l’importance d’atteindre nos objectifs à Gaza (…) et d’assurer les besoins sécuritaires d’Israël, liés à la bande de Gaza et au Liban”.

Ce déplacement à l’invitation de son homologue et “ami” Lloyd Austin, “est un voyage très important”, a encore dit M. Gallant, qui doit aussi rencontrer le secrétaire d’Etat, Antony Blinken, le conseiller à la sécurité nationale, Jake Sullivan, et le directeur de la CIA.

Depuis les années 60, les Etats-Unis maintiennent une politique du “Qualitative military edge” (QME), ou “avantage militaire qualitatif”, selon laquelle Washington s’assure qu’Israël dispose du meilleur équipement militaire dans la région. A l’initiative du Congrès en 2018, cet avantage est devenu une loi américaine.

Cette visite sera la première de M. Gallant à Washington depuis le début de la guerre entre son pays et le Hamas.

Vaste opération contre le plus grand complexe hospitalier de la bande de Gaza

 

A lire: Opération israélienne contre un complexe hospitalier à Gaza, numéro 3 du Hamas tué

 

 

Elle intervient juste après une tournée de M. Blinken dans la région, au cours de laquelle il a averti qu’une offensive terrestre israélienne sur la ville de Rafah, dans le sud de Gaza, “risqu(ait) d’isoler Israël davantage au niveau mondial”.

Vendredi, le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, lui avait fait savoir qu’Israël était prêt à mener cette offensive à Rafah, où s’entassent 1,5 million de Gazaouis, même sans le soutien de Washington.

Le 7 octobre, des commandos du Hamas infiltrés depuis Gaza ont mené une attaque dans le sud d’Israël qui a fait au moins 1.160 morts, essentiellement des civils, selon un décompte de l’AFP à partir de données officielles israéliennes.

En représailles, Israël a lancé une campagne militaire qui a fait 32.226 morts dans la bande de Gaza, la plupart des civils, selon le ministère de la Santé du Hamas.

 

Source: Agence France-Presse

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici