Accueil Actualité International Les Etats-Unis, premier fournisseur d’armes à Israël

Les Etats-Unis, premier fournisseur d’armes à Israël

0
2
Ventes d'armes à Israël Les Etats-Unis, premier fournisseur

Les Etats-Unis ont approuvé des ventes d’armes à Israël pour des dizaines de millions de dollars depuis le début de sa guerre contre le Hamas en octobre — une assistance militaire massive et régulière depuis des décennies.

L’AFP fait le point sur cette coopération, au moment où le président américain Joe Biden est pressé de toutes parts pour l’assortir de conditions face à la situation humanitaire catastrophique dans la bande de Gaza.

 

Des ventes “d’urgence” depuis le 7 octobre

 

Depuis le début de la guerre entre Israël et le mouvement islamiste palestinien Hamas, les Etats-Unis ont rendu publiques deux ventes selon la procédure dite “d’urgence” à son allié – une procédure qui permet un envoi direct, contournant un processus de 30 jours au Congrès.

Biden évoque la possibilité de conditionner son soutien à Israël

 

A lire Biden évoque pour la première fois la possibilité de conditionner son soutien à Israël

 

 

Début décembre, le gouvernement américain a autorisé la vente, pour 106 millions de dollars, de 13.981 obus de 120 mm. Ces munitions d’artillerie sont utilisées notamment par les chars de combat Merkava engagés dans l’offensive israélienne dans la bande de Gaza.

Fin décembre, une nouvelle vente “urgente” a été autorisée par Washington pour environ 57.000 obus de 155 mm et équipements annexes, pour un total de 147,5 millions de dollars. Ces armes ont été prélevées sur les stocks existants de l’armée américaine.

Les ventes d’armes doivent être rendues publiques au-delà d’un certain montant aux Etats-Unis, à la différence des transactions moins importantes. Selon le Washington Post, plus de 100 ventes militaires non-publiques ont été approuvées par le gouvernement du président Joe Biden depuis l’attaque du 7 octobre, dont nombre de munitions d’artillerie.

 

Une aide militaire stable depuis des décennies

 

Ces deux ventes “urgentes” à Israël s’ajoutent à une aide régulière et gratuite des Etats-Unis, qui livrent à leur allié une partie de son armement dernier cri.

Depuis la fondation du pays en 1948, Washington a donné environ 130 milliards de dollars à Israël selon des chiffres officiels, un montant ajusté à environ 300 milliards si l’on compte l’inflation.

Israël est ainsi “le bénéficiaire le plus important en termes cumulés” de l’aide américaine à l’étranger “depuis la Seconde Guerre mondiale”, relève un récent rapport du Congrès, précisant que cette assistance comprend aussi une “aide économique importante” entre 1971 et 2007.

Depuis lors, l’assistance est quasi-uniquement militaire – et représente plus de 3,5 milliards de dollars par an, aux termes d’accords pluriannuels dont l’actuel court jusqu’en 2028.

raid israélien sur une annexe de l'ambassade iranienne à Damas

 

A lire: Raid israélien sur Damas : onze morts dont sept Gardiens de la révolution iraniens

 

 

“Les Etats-Unis fournissent à Israël l’accès à certains des équipements militaires les plus avancés dans le monde, dont (l’avion de combat) F-35”, relève le département d’Etat américain.

Ce sont aussi les Etats-Unis qui financent et fournissent en partie l’équipement du “Dôme de fer”, l’efficace et très coûteux bouclier d’Israël contre les roquettes tirées de Gaza ou du Liban.

L’aide américaine est conditionnée pour l’essentiel à l’achat des équipements de constructeurs américains.

Alors que certains pays s’inquiètent du bilan humain très lourd de l’offensive israélienne à Gaza, la loi américaine interdit à l’Etat fédéral de fournir des armes aux pays auteurs de “violations flagrantes des droits humains”.

 

Source: Agence France-Presse

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici