Accueil Actualité Economie Agro-alimentaire: le cacao procure 460 milliards Fcfa au Cameroun

Agro-alimentaire: le cacao procure 460 milliards Fcfa au Cameroun

0
16
Cacao

Le Cacao et ses dérivés ont fait rentrer plus de 460 milliards Fcfa à la filière en 2022.Ces chiffres ont été révélés par l’Institut national de la statistique.

La structure nous fait comprendre dans son rapport sur le commerce extérieur du Cameroun en 2022, que les broyeurs et les exportateurs de fèves de cacao en activité dans ont accumulé des revenus globaux d’un montant de 463,6 milliards Fcfa cette en 2022, grâce aux exportations. Soit une hausse de 72 milliards Fcfa annuel contrairement en 2021où on parle de 391,7 milliards Fcfa en termes de revenus.

Du document de l’Institut national de la statistique (Ins), il en ressort que la plus grosse enveloppe est revenue aux exportateurs de fèves brutes. Pour cet organisme qui est chargée de l’élaboration de la statistique officielle au Cameroun, ces opérateurs ont envoyé vers le marché international une cargaison totale de 235 451 tonnes de fèves de cacao brutes, avec un gin de plus de 318 milliards Fcfa, comparativement avec l’année précédente. Soit un net progrès de 18% annuel, ce qui a représenté 9% des recettes d’exportation du pays en 2022.

Pharmaceutique

 

Lire aussi : Industrie pharmaceutique : des entreprises camerounaises veulent leur part dans le marché

 

Quant aux broyeurs de fèves, ils ont exporté 80 313 tonnes de produits dérivés du cacao, réparties comme suit : 50 813 tonnes de pâtes de cacao et 29 500 tonnes de beurre de cacao. Ce qui a permis de gagner 139,2 milliards Fcfa. Les exportateurs de pâte de cacao ont fait une enveloppe de 82 milliards Fcfa soit plus de11% en glissement annuel, contre 57,2 milliards Fcfa pour les exportateurs de beurre de cacao avec plus de 34,2%.

Des producteurs en petits gains

Belges

 

Lire aussi : Des hommes d’affaires Belges lorgnent le Cameroun

 

 

C’est 250 milliards Fcfa qui représentent la moyenne des revenus encaissés par les producteurs de cacao au Cameroun, soit carrément la moitié des revenus des industriels et des exportateurs de fèves. En parcourant les données de l’Organisation internationale du cacao (Icco), « le chiffre d’affaires annuel de l’industrie cacaoyère mondiale culmine à 100 milliards de dollars américains. Sur cette enveloppe, seulement 2 milliards de dollars, soit 2%, reviennent aux producteurs. Les chocolatiers se taillent la part du lion avec 35% du chiffre d’affaires, tandis que le reste revient aux industries de broyage et aux transporteurs », nous explique les experts.

 

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici