Accueil Sport Sanctions de la Fecafoot : le Syndicat National des Footballeurs appelle à...

Sanctions de la Fecafoot : le Syndicat National des Footballeurs appelle à l’ouverture d’une enquête

0
5
Syndicat

Le Synafoc soutient que les vrais responsables des fraudes sur les âges sont ailleurs. Le secrétaire général du Syndicat national des footballeurs Camerounais (Synafoc) est sans ambiguïté. Maître Daniel Blaise Ngos révèle que “sauf mauvaise foi des partis prenantes, il reste évident que la fraude sur l’identité ne peut être du seul fait des joueurs, qui très souvent en sont les victimes.”

Compte tenu de la gravité de la situation, souligne le secrétaire général du Syndicat national des footballeurs Camerounais, Maître Daniel Blaise Ngos, la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) a été saisi. En préalable, le Synafoc demande le report du début du championnat play-off.

Selon le secrétaire général du Syndicat national des footballeurs Camerounais, “les joueurs ne seraient que des victimes expiatoires d’une fraude organisée par plusieurs autres parties prenantes connues et identifiables.” Des acteurs au rang desquels figurent les dirigeants des clubs et la Fédération camerounaise de football, elle-même.

Coupe du monde en Afrique

 

Lire aussi : Coupe du monde en Afrique : ce que pense Joseph Antoine Bell

 

Outre le report du début des play-off, le Syndicat national des footballeurs Camerounais appelle à la mise en place d’une commission d’enquête mixte. Une commission dans laquelle le Synafoc suggère les présences des joueurs, des clubs et des professionnels des enquêtes judiciaires. Objectifs, souligne Maître Daniel Blaise Ngos “établir les responsabilités et mettre hors d’état de nuire, tous les acteurs véreux qui alimentent cette fraude et toutes les personnes impliquées.”

La posture du Syndicat national des footballeurs camerounais intervient à la suite des sanctions prononcées à l’encontre de 93 joueurs évoluant dans les championnats Élite one et two. Les joueurs disqualifiés par la Fecafoot sont présumés avoir fraudés sur leurs double identité.”

Le Synafoc soutient que les vrais responsables des fraudes sur les âges sont ailleurs.

Le secrétaire général du Syndicat national des footballeurs Camerounais (Synafoc) est sans ambiguïté. Maître Daniel Blaise Ngos revele que “sauf mauvaise foi des partis prenantes, il reste évident que la fraude sur l’identité ne peut être du seul fait des joueurs, qui très souvent en sont les victimes.”

Siege de la FECAFOOT

 

Lire aussi : Siege de la FECAFOOT : Le redémarrage des travaux de construction du nouveau site se prépare.

 

Compte tenu de la gravité de la situation, souligne le secrétaire général du Syndicat national des footballeurs Camerounais, Maître Daniel Blaise Ngos, la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) a été saisi. En préalable, le Synafoc demande le report du début du championnat play-off.

Selon le secrétaire général du Syndicat national des footballeurs Camerounais, “les joueurs ne seraient que des victimes expiatoires d’une fraude organisée par plusieurs autres parties prenantes connues et identifiables.” Des acteurs au rang desquels figurent les dirigeants des clubs et la Fédération camerounaise de football, elle-même.

One All Sports

 

Lire aussi : Vers une rupture de contrat One All Sports-Fecafoot

 

 

Outre le report du début des play-off, le Syndicat national des footballeurs Camerounais appelle à la mise en place d’une commission d’enquête mixte. Une commission dans laquelle le Synafoc suggère les présences des joueurs, des clubs et des professionnels des enquêtes judiciaires. Objectifs, souligne Maître Daniel Blaise Ngos “établir les responsabilités et mettre hors d’état de nuire, tous les acteurs véreux qui alimentent cette fraude et toutes les personnes impliquées.”

La posture du Syndicat national des footballeurs camerounais intervient à la suite des sanctions prononcées à l’encontre de 93 joueurs évoluant dans les championnats Élite one et two. Les joueurs disqualifiés par la Fecafoot sont présumés avoir fraudés sur leurs double identité.”

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici