Accueil Actualité Economie Le brasseur Camerounais Sabc veut une hausse des prix des bières

Le brasseur Camerounais Sabc veut une hausse des prix des bières

0
11
Le brasseur Camerounais Sabc veut une hausse des prix des bières

 

 

La Société anonyme des boissons du Cameroun demande une hausse de 100 Fcfa pour essayer d’amortir ses charges.

 

Le message a été lancé par Stéphane Descazeaud, le directeur général le 21 mars dernier lors de l’inauguration de l’extension de l’usine de Yaoundé. Profitant de la présence du ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, le Dg n’a pas loupé l’occasion pour faire comprendre aux autorités camerounaises l’impact de l’inflation. « Si nous sommes les leaders incontestés sur notre marché, notre position ne nous rend pas invincibles », a-t-il indiqué

Le brasseur Camerounais Sabc veut une hausse des prix des bières

 

A lire: Alimentation : les prix du riz en baisse au Cameroun

 

 

Des mots pour traduire les difficultés d’approvisionnement en matières premières, des consommables, le carburant, l’électricité et même les charges salariales.

En deux ans, l’entreprise dit avoir connu une augmentation des coûts des intrants de plus de 33 milliards Fcfa soit 16 milliards en 2021-2022 et 17 milliards pour la période 2022-2023. Alors même qu’elle reverse plus de 50% de son chiffre d’affaires à l’État en guise d’impôts et de taxes dont la Tva, les droits d’accise, les droits de douane, l’impôt sur les sociétés et autres…. Pour le Top Management, « la loi des finances 2024 ne fait qu’ajouter de l’insécurité à la fragilité déjà palpable », a laissé entendre M. Descazeaud.

Le brasseur Camerounais Sabc veut une hausse des prix des bières

 

A lire: Industrie pharmaceutique : des entreprises camerounaises veulent leur part dans le marché

 

 

Une bière à 700 Fcfa

 

Dans ses propositions, Stéphane Descazeaud est pour une hausse du prix de la bière de 100 Fcfa et pour une raison simple, « chaque fois qu’on augmente le prix de la bière de 100 Fcfa, l’État prélève 50 Fcfa en impôts et taxes. Ainsi, pour obtenir une hausse réelle de 50 Fcfa, il est nécessaire d’augmenter le prix de la bière de 100 Fcfa», explique-t-il clairement non sans déplorer les couts des bières dans les débits de boisson, mais qui ne profitent qu’aux commerçants : « Pour une bière de 65 cl, le prix conseillé est de 650 Fcfa, mais aujourd’hui il est pratiquement impossible d’acheter une bière à moins de 700 Fcfa…», révèle-t-il

On peut ajouter à cet état de chose, les effets nocifs de la contrebande des bières venant du Nigéria voisin qui selon les responsables de la Sabc, inondent les marchés au détriment de la filière camerounaise qui, paye pourtant toutes ses taxes.

Hermine Ndjock

 

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici