Accueil Sport Samuel Eto’o aurait-il renoncé à la nomination de son entraineur?

Samuel Eto’o aurait-il renoncé à la nomination de son entraineur?

0
17
Samuel Eto'o

Selon certaines indiscrétions, le président de la Fédération Camerounaise de Football Samuel Eto’o  qui jusqu’à peu se liguait contre le choix du nouvel entraineur par le ministre des sports, serait en passe de renoncer pour le moment  à cette opposition.

Après les 72 heures données à Samuel Eto’o pour proposer son propre entraineur, à l’issue de la réunion du Comité d’urgence de la Fédération camerounaise de Football (Fecafoot), tenu 5 avril dernier, rien est fait. Rendu aujourd’hui au 11 avril alors que le délai est bien depassé,   aucun candidat n’a jusqu’ici été proposé par la Fécafoot. A en croire le magazine Jeune Afrique, Samuel Eto’o aurait sous les conseils de plusieurs proches, parmi lesquels les hautes personnalités de l’Etat renoncé à l’idée de poursuivre ce bras de fer avec le gouvernement et la présidence de la République.

Nacisse Mouelle Kombi

 

Lire aussi : La Fécafoot conteste la nomination du nouvel entraineur

 

 

Par ailleurs le journal fait savoir via une de ses source à la Fécafoot que « le délai donné par le comité d’urgence n’engageait pas le président de la fédération, et qu’il s’en est donc d’autant plus facilement affranchi. La résolution évoquant les 72 heures n’a en effet, selon une source proche du dossier, jamais été validée par le comité exécutif et celle-ci était donc non contraignante pour Samuel Eto’o. De même que, le « comex » est de toute façon trop « divisé » sur le sujet du sélectionneur pour endosser cet ultimatum ».

Fécafoot

 

Lire aussi : Fécafoot-Minsep : La fédération  peut-elle se prévaloir de sa propre turpitude ?

 

Mais elle fait néanmoins savoir que « Plusieurs mesures de conciliation sont actuellement en cours : le Premier ministre Joseph Dion Ngute a entrepris d’organiser une réunion entre les différentes parties et le président de la Fecafoot pourrait prochainement rencontrer Marc Brys ». L’affaire indique le magazine devrait « toutefois restée pendante plusieurs jours encore ». Du fait des obsèques du géniteur du président de la Fécafoot qui se tiennent du 11 au 13 Avril et dont il est occupé à l’organisation. Obsèques dont le chef de l’Etat Paul Biya devra être représenté par  son directeur du cabinet civil adjoint, Oswald Baboke.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici