Accueil Actualité International Naufrages de migrants: les règles entourant Frontex doivent changer (médiatrice)

Naufrages de migrants: les règles entourant Frontex doivent changer (médiatrice)

0
15
Naufrages de migrants: les règles entourant Frontex doivent changer (médiatrice), Magazine Pages Jaunes

Naufrages de migrants: les règles entourant Frontex doivent changer (médiatrice)

Bruxelles, Belgique

La médiatrice européenne a appelé mercredi à modifier les règles rendant l’agence de l’UE chargée des frontières Frontex dépendante des autorités nationales, afin d’éviter de nouveaux drames en mer.

La guerre a fait près de 30.000 morts à Gaza, menacée de famine, Magazine Pages Jaunes

 

A lire: La guerre a fait près de 30.000 morts à Gaza, menacée de famine

 

“Frontex a le devoir d’aider à secourir des vies en mer, mais il manque les outils pour cela”, a déclaré la médiatrice européenne Emily O’Reilly lors de la présentation de son rapport.

Elle a mené une enquête de sept mois sur le naufrage, les 13 et 14 juin 2023, de l’Adriana, un chalutier vétuste et surchargé qui était parti de Libye avec environ 750 personnes à bord.

Washington dit non aux troupes au sol en Ukraine, Magazine Pages Jaunes

 

A lire: Washington dit non aux troupes au sol en Ukraine

 

Seuls 104 survivants ont été secourus et 82 corps retrouvés après le naufrage.

Cette enquête a montré que Frontex, qui apporte son aide aux autorités nationales, n’était pas en mesure de respecter pleinement les obligations de l’UE en matière de droits lors des opérations de sauvetage en mer.

Emily O’Reilly, dont le rôle est de demander des comptes aux institutions et agences de l’UE, a averti qu’à moins d’un changement, il est probable que “la tragédie d’Adriana se répétera”.

Le drame s’est produit alors que la Grèce et l’Italie avaient renforcé leurs frontières pour éviter l’arrivée de migrants après d’importants flux en 2015-2016, et que l’UE travaillait à une refonte de ses règles concernant les demandeurs d’asile.

Emily O’Reilly a exhorté Frontex à réfléchir à la question de “mettre fin, retirer ou suspendre ses activités” dans les Etats membres de l’UE où il existe des “craintes” que les autorités nationales limitent sa capacité à sauver des vies.

“Il existe une tension évidente entre les obligations de Frontex en matière de droits fondamentaux et son devoir de soutenir les États membres dans le contrôle de la gestion des frontières”, a-t-elle déclaré.

Troupes occidentales en Ukraine : les Européens réticents à l'idée esquissée par Macron, Magazine Pages Jaunes

 

A lire: Troupes occidentales en Ukraine : les Européens réticents à l’idée esquissée par Macron

 

Elle a également appelé le Parlement européen, la Commission européenne et le Conseil européen, qui représente les États membres de l’UE, à lancer une commission d’enquête indépendante sur la tragédie et le “grand nombre de morts en Méditerranée”.

La Commission européenne a déclaré mercredi avoir “pris note” du rapport de la médiatrice. “Nous allons l’évaluer comme il se doit et y répondre de manière approfondie”, a déclaré la porte-parole Anitta Hipper.

Elle a souligné que les opérations de secours relevaient de la “compétence des États membres”, c’est-à-dire que Frontex fonctionnait uniquement en soutien aux autorités nationales des pays de l’UE dans lesquels elle opère.

 

 

 

Source: Agence France-Presse

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici